Tag : système LMD

Universités togolaises, je hais vos diplômes ISO-9001 (Deuxième partie)

Illustration / Étudiants togolais  lors d’une visite d’entreprise  à Lomé en 2012. Crédit Photo @vitus

Illustration / Étudiants togolais lors d’une visite d’entreprise à Lomé en 2012. Crédit Photo @vitus

Chers lecteurs, quand j’ai publié la première partie de ce billet, nombreux étaient les réactions qui me sont parvenu inbox, soit par mail, soit à travers les commentaires sur les réseaux sociaux. Plusieurs sont revenus sur l’introduction que j’ai faite au billet concernant la mauvaise application du système LMD à l’université de Lomé bien que cela ne soit ni l’angle ni l’objectif de mon billet.

Pour ouvrir cette parenthèse, et comme j’ai eu à répondre à certains lecteurs d’une manière ou d’une autre, j’avoue qu’en pointant du doit les manquements dans l’application de ce système, mon vœu le plus ardent une fois encore, est qu’on face aujourd’hui l’état des lieux de cette réforme et de s’interroger sur les difficultés rencontrées ici et là pour les surmonter. Il faut que les acteurs soient outillés sur la pertinence de la réforme LMD par rapport aux enjeux et défis actuels de l’enseignement supérieur.Aujourd’hui j’ai mes diplômes, mais je ne veux plus que les générations à venir passent par ce labyrinthe compliqué de l’Université de Lomé pour obtenir les leurs.

Comme promis pour une suite au billet précédent, notez que pour comprendre objectivement la valeur d’un établissement d’enseignement supérieur, il existe des labels qui permettent de distinguer les bonnes formations des moins bonnes. (suite…)



Universités togolaises, je hais vos diplômes ISO-9001 (Première partie)

Photo montage @Vitus

S’il vous arrive d’allumer une chaine de télévision au Togo en cette période de rentrée, cinq minutes suffisent pour les voir passer sur vos écrans. Il s’agit bien des publicités de tout genre des grandes écoles. En matière d’écoles supérieures, le Togo bat le record dans l’Afrique francophone par rapport au nombre d’étudiants et à la taille du pays.

À Lomé, la capitale, chaque quartier dispose presque son université. Les écoles tendent à dépasser les étudiants. Ils poussent comme des champignons et disparaissent comme des victimes d’Ebola. Le niveau des diplômes qu’il délivre dépasse parfois celui des enseignants. (suite…)