Président Denis sassou Nguesso Crédit Photo @Rfi.fr

Président Denis sassou Nguesso Crédit Photo @Rfi.fr

Ce soir en parcourant mes newsletters de la presse anglaise, je suis tombé sur un sujet d’actualité très intéressant concernant le président Congolais Denis Sassou Ngessou et son fils Denis Christel. Il s’agit d’un article du quotidien britannique telegraph, qui indique quele président Denis Sassou Ngessou aurait dépensé plus d’un million de livre soit environ 1 milliard de F.CFA pour l’achat de ses costumes et chemises lors d’un shopping à Paris. Curieux n’est-ce pas ? tenez-vous bien

Le journal indique que d’après ses sources, « les enquêteurs français, en dressant une liste des actifs dudit président ont été stupéfaits de constater que M. Sassou-Nguesso a dépensé 1,18 million d’euros entre 2005 et 2011 sur des chemises et costumes ».

Dans la même période, Denis Christel Sassou-Nguesso, le fils du président «aurait déboursé près de 474 000 € uniquement sur les chemises », mentionne le journal.

La plus étonnante et étrange mention qui m’a laissé ébahi en lisant l’article est que « ces chemises que Sassou et son fils ne changent leurs looks plus de trois fois par jour sans jamais les reporter une seconde fois »

Impossible de rester insensible à cette attitude du chef d’État congolais et ça suite qui loin de la félicité divine, ayant perdu tout sentiment se sont désarrimés de bonnes valeurs, pour se livrer à la dissolution, au luxe insolent et à la cupidité.

Denis Sassou Nguesso le roi de la SAPE ?

« Gloire à toi, sapologie, bénie soit ta science. Toi qui remplis nos jours d’élégance et de frime, ôte de notre chemin tous les bandits qui feraient du mal à nos vêtements. » Dixit les sapeurs congolais dans la vidéo d’une campagne publicitaire en cette année 2014 dédiée à la marque Guiness.

Sassou Nguesso bien sapé dansant dans tous ses états Crédit Photo afroconceptnews

Sassou Nguesso bien sapé dansant dans tous ses états Crédit Photo afroconceptnews

Le Président Denis Sassou Nguesso est-il dans la logique de ses compatriotes de la société des ambianceurs et des personnes élégantes SAPE ? La question reste posée, mais quoi que l’on puisse dire, aucune justification ne peut être donné à cette attitude du président congolais et son fils vu la pauvreté ambiante dans laquelle végètent les Africains et par ricochez les Congolais.

Biens mal acquis Crédit Photo TV5-Monde

Biens mal acquis Crédit Photo TV5-Monde

Quand les poignées de mains, les photos de familles, les discours et les demandes se succèdent au Fonds monétaire international et aux Nations-Unies pour le financement des pays africains, les chefs d’État sont accusés de disposer des biens, immeubles, résidences privées de grande valeur dont des immenses résidences privées situées en France, des véhicules de luxe et des comptes bancaires de centaines de millions de dollars américains logés dans diverses banques françaises, au Vatican et en suisse.

Les Africains doivent aujourd’hui se lever comme un seul homme et ouvrir l’œil sur l’enrichissement illicite de certains de leurs dirigeants. Il faut siffler la fin de la récréation de ce mal dont les plaies deviennent de plus en plus profondes. Il faut que l’on mette fin à l’impunité pour que ces biens mal acquis soient récupérés et restitués aux pays victimes. Une fois la colère et l’émotion tombées, une analyse doit s’imposer afin d’en tirer toutes les conséquences tant pour les Congolais que pour les Africains. C’est peut-être mon humble avis de panafricaniste.