Échantillons du chocolat togolais "Choco Todgo" Crédit photo @Emmanuel-Vitus

Échantillons du chocolat togolais « Choco Todgo » Crédit photo @Emmanuel-Vitus

L’audace, le courage, le succès et la persévérance, tels sont les maitres mots qui ont toujours guidé mes pas à part les recommandations familiales. Janvier 2013, mon Curriculum venait de séduire le jury du projet Fair Young Sustainale Inclusive and Cooperative (FYSIC) du programme Youth in Action (Jeunesse en Action) de l’Union européenne (UE). Un entretien et un test sévère en anglais avec une mention excellente séduisent à nouveau le jury et m’ouvrent grandement les portes de l’entrepreneuriat. Je venais d’être sélectionné parmi plusieurs jeunes togolais.

Formation dans un laboratoire artisanal de Modica (Italie) en mai 2013

Formation dans un laboratoire artisanal de Modica (Italie) en mai 2013 Crédit Photo @Emmanuel-Vitus

Quelques séries de formations de haut niveau au Togo en entrepreneuriat, comptabilité, négociations de financement et la création de coopératives. Deux voyages en Italie (Sicile & Mondica), puis à la foire internationale du chocolat équitable Cita Di Castello (Italie), où l’on se frotte à la fabrication artisanale du chocolat, sur les enjeux du commerce équitable, à la gestion des coopératives et le tourisme responsable, top au travail !

Participation à la foire internationale du chocolat équitable Cita Di Castello (Italie)

Participation à la foire internationale du chocolat équitable Cita Di Castello (Italie)

 Juin-juillet 2013, nous avons osé monter sur fond propre, un Laboratoire traditionnelle à Lomé avec à la solde la fabrication de la première plaquette de chocolat togolais 100 % bio.

Février 2014, l’honneur m’échoit de voyager et d’échanger avec les jeunes chocolatiers ivoiriens du Grand Bassan (Abidjan). La traversé des plus grands cacaoyers de la Côte d’Ivoire (Grand Lahou, San-Pedro) pour ne citer que ceux-là, la rencontre des membres du Conseil café-cacao de Côte-d’Ivoire, le ministre ivoirien de l’Agriculture et les grands paysans du pays me donne encore du réconfort. Une semaine de travaille intense avec à la solde l’organisation de la première foire de chocolat artisanal ivoirien.

Abidjan Février-Mars 2014 avec les chocolatières italiennes

Abidjan Février-Mars 2014 avec les chocolatières italiennes

L’heure n’était plus au grand repos. Mars 2014, nous poussons encore très loin en organisant le tout premier salon de Chocolat au Togo. Chocolat au gingembre, chocolat à l’arachide, chocolat au tapioca soufflé (extrait de l’amidon du manioc), chocolat à l’anise ; des pattes de chocolat 100 % cacao, des savons de cacao, du yaourt au chocolat, des boissons de chocolat (…). Ce sont là les produits exposés le 21 mars 2014 au siège du parlement togolais, histoire de faire déguster et de célébrer sous toutes les formes et dans tous les états le chocolat togolais, celle issue du labeur des fils du pays.

Avec les autres membres du projet en pleine séance de tri du cacao à Lomé Crédit Photo @Emmanuel-Vitus

Avec les autres membres du projet en pleine séance de tri du cacao à Lomé Crédit Photo @Emmanuel-Vitus

Aujourd’hui, loin de concurrencer les grandes firmes internationales de l’agroalimentaire et les grandes marques tels la chocolaterie « CEMOI », « DASKALIDES », « LÉONIDAS », « TOBLERONE », l’on se contente de faire consommer au maximum des Togolais, le chocolat bio « made in Togo », issu d’un commerce équitable avec une texture granuleuse du sucre roux également made in Togo. L’entrepreneuriat, moi et le chocolat togolais, c’est une très belle et longue histoire. Bref « je rêve en couleurs »!