Lettre ouverte à Alberto OLYMPIO

Alberto Olympio à Lomé en juillet 2014

Alberto Olympio à Lomé en juillet 2014

Bonsoir M. Alberto Olympio,

Comment allez-vous ? Et le parti des Togolais ? En lisant cette lettre, vous allez certainement vous posez des questions sur ma personne et pourquoi je vous adresse ces mots. Je suis tout simplement, citoyen togolais, modeste journaliste et observateur de la vie politique togolaise. D’entrée, je vous félicite pour ce grand pas de géant que vous marquez dans la politique togolaise avec la création du « Parti des Togolais » que vous dirigez avec soins.

L’objet de ma lettre n’est rien d’autre que la seule grande question, qui taraude l’imaginaire esprit collectif de nombreux Togolais et de la diaspora : « la sincérité de votre engagement politique au Togo ». Nombreux togolais vous trouvent jeune, excellent et que vous constituez un modèle pour les jeunes togolais de par votre succès professionnel. Ils vous apprécient (cliquez pour voir la photo), ils vous aiment (plus de 6 528 mentions J’aime sur votre page Facebook), ils croient en vous, mais ils veulent que vous les rassuriez de votre sincérité à ne jamais aller au « mangeoire » comme vos ainés qui aujourd’hui sont classés dans les archives lointaines.

Je sais que vous avez hérité d’un nom (OLYMPIO) qui vous porte déjà préjudice et mépris, mais vous arrivez à vaincre ces procès d’intentions et autres. Comme la plupart des togolais, je n’ai pas de moyen pour acheter votre récent livre : « Je prends le parti des Togolais » qui défraie la chronique en ce moment. Conclusion, j’ignore beaucoup de choses sur votre engagement politique et je le pense de même pour les milliers étudiants et populations rurales qui ma foi n’auront jamais la chance de lire ce livre pour diverses raisons que vous n’ignorez pas. Tout ce que je sais sur vous n’est que la somme de vos biographies commandées que reprennent sans modification plusieurs sites Internet, bref je sais que vous avez un Curriculum vitae et un parcours impressionnants. Mais de votre parcours politique je ne retiens rien à part la création du parti des Togolais et votre vison pour 2015.

M. Alberto, vos slogans, sorties médiatiques, programmes, manifeste et autres actions, prouvent que vous rêvez aussi d’un Togo nouveau après 50 d’indépendance et 24 ans d’échecs pour l’avènement de la démocratie dans notre pays. Mais dites-nous : pourquoi avez-vous attendu tant d’années avant de réagir ? Pourquoi êtes vous arrivez à seulement quelques mois avant l’élection présidentielle de 2015 ? Pensez-vous que la lutte contre le pouvoir en place peut s’opérer en solo ? Des jeunes comme vous, ayant les mêmes succès et ambitions politiques sont là avant vous, ne trouvez-vous pas qu’il valait mieux être unis pour combattre le pouvoir en place et décrisper le malaise togolais qui devient profond de jour en jour ?

M. Olympio, je commence par me poser plusieurs questions sans réponses sur votre engagement politique. D’ailleurs, il y a trop de partis politiques au Togo. Pour un si petit pays, regardez le nombre de partis qu’il y a ; sauf erreur de ma part, je pense qu’il y avait 88 partis politiques avant votre arrivée, ce n’est pas trop ? Ou vous vous fondez carrément sur les cendres du CUT ou de l’UFC de vos parents ? Je m’inquiète, M. Olympio. Avant-hier c’était Sylvanus Olympio, hier Gilchrist Olympio, et aujourd’hui c’est vous, M. Alberto Olympio. j’ai oublié un certain révolutionnaire Harry Olympio.  Même lutte, même pouvoir ! J’ai besoin de comprendre, j’ai besoin de partager votre vision, je rêve d’un Togo meilleur aussi. Mon espoir est que votre engagement et celui des autres personnes qui sont avec vous, ou qui ont les mêmes projets, ne soit pas ébloui dans un jeu trouble pour encore retarder la lutte des Togolais.

Un grand rendez-vous nous attend tous en 2015, je serai de ces jeunes-là qui iront encore peut-être aux urnes. Ne désintéressez pas et ne découragez pas tous ces jeunes qui croient en vous.

Je veux que vous ouvriez votre cœur, et dire la vérité aux Togolais M. Olympio. Retroussez bien vos manches et repensez à votre engagement pour semer de bons germes d’espérance pour la jeunesse et le peuple togolais tout entier. Vous et moi nous serons tous des comptables face aux générations futures.

Dans l’attente de vous lire et de « Prendre le parti des Togo » si mes économies s’améliorent, recevez mes sincères salutations.

Cordialement,

Emmanuel

BP 02 Lomé-Togo

E-mail : emmanuelvitus@gmail.com